Le Bl’Eaugue

D’où vient l’eau?

L’eau est un élément indispensable à la vie. Relativement rare sur les autres planètes de notre système solaire, elle occupe plus de 70% de la surface de la Terre. Pourquoi s’est-elle accumulée ici plus qu’ailleurs? En fait, l’origine exacte de l’eau est encore l’objet de spéculations dans la communauté scientifique et diverses théories sont avancées. Examinons-les un peu ici…

Origine extraterrestre : Au début de l’histoire de notre planète, il y a 4,5 milliards d’années, celle-ci était plus chaude et dénuée d’une atmosphère pour la protéger des rayons cosmiques et des corps célestes en déplacement dans l’espace. La Terre a donc subi littéralement le bombardement de météorites et de comètes pendant des millions d’années qui ont apporté une certaine quantité d’eau sur notre planète. Mais les analyses chimiques récentes les plus poussées sur les différentes ‘’signatures ‘’chimiques de l’eau ont plutôt démontré que ce sont les poussières cosmiques qui très tôt dans l’enfance de la planète ont amené de l’eau ici en grande quantité. Au-delà de la matière primordiale qui a formé la Terre, ces poussières en circulation dans l’espace post Big Bang ont permis à la vapeur d’eau de se condenser à leur surface et de voyager sur de grandes distances pour finalement terminer leur course en venant se déposer et s’agglomérer de siècle en siècle sur notre Terre.

Et comment cette eau primordiale a-t-elle pu demeurer ici sans s’évaporer dans l’espace? C’est grâce à ce cher dioxyde de carbone, ou CO2, le mal aimé qui a mauvaise réputation de nos jours, mais qui à cette époque lointaine a contribué grandement à la formation de l’atmosphère terrestre, laquelle constitue en quelque sorte une barrière de protection pour la planète et les espèces vivantes qu’elle abrite.

Origine terrestre : La température de la Terre étant plus chaude durant sa jeunesse, l’activité volcanique y était assez intense et les nombreux volcans ont émis de fortes quantités de CO2 qui, combinées au méthane issu des premiers organismes unicellulaires, ont formé l’atmosphère. Cette couche atmosphérique a agi comme un manteau isolant qui a permis de régulariser un tant soit peu le climat terrestre et favoriser éventuellement l’apparition graduelle de formes de vie plus complexes. Aussi, les volcans actifs durant cette période de jeunesse de la Terre ont émis de fortes quantités de vapeur d’eau dans l’air qui, combinées au refroidissement progressif de la surface terrestre, se sont condensées et sont tombées sous forme de pluies qui ont perduré pendant des siècles. Toute cette eau qui a ruisselé a érodé et lavé les sels minéraux présents dans les formations rocheuses et ces sels se sont retrouvés ensuite dans les océans qui sont devenus… salés !

Une autre provenance de l’eau terrestre est de nature biochimique. Certaines bactéries, en présence d’oxygène, avaient la capacité de synthétiser de l’eau en utilisant de l’hydrogène sulfureux par le processus de photosynthèse et ont généré des quantités significatives d’eau par leur action.

Morale de cette histoire, comme on dit, les origines de l’eau sont multiples et certaines incertitudes persistent encore pour comprendre complètement le miracle qui a fait de notre planète une oasis remplie de multiples formes de vie grâce à la présence et l’abondance d’eau. L’eau, une substance hors de l’ordinaire et avec des propriétés uniques comme on le verra dans un prochain billet.

Sources disponibles sur demande.

Auteur : Michel Chouinard, collaborateur du Conseil de l’Eau

No Comments

Post a Comment